Non loin du barrio de Los Austrias Madrid, le 9Hotel Cason del Tormes

Un hôtel situé à deux pas du quartier “Los Austrias” de Madrid

Depuis la Place d’Espagne où se trouve l’hôtel Cason del Tormes, on rejoint rapidement le quartier de Los Austrias qui débute un peu au nord de la Plaza Mayor, en longeant le Palacio Real. Ce quartier historique de la capitale du royaume d’Espagne doit son nom à la Maison des Habsbourg d’Autriche qui régna sur l’empire alors le plus puissant du monde, aux XVIe et XVIIe siècles.

Le Madrid de los Austrias

El barrio de los Austrias” à Madrid correspond au vieux centre historique de la capitale espagnole. Le quartier inclut la Plaza mayor et la Puerta del sol, point central de la ville, qui symbolise le kilomètre zéro. On se trouve ainsi dans le quartier d’où tout surgit, d’où toute la vie procède. Et si c’est effectivement le cas historiquement, ça l’est encore de nos jours à juger par la vie qui y pulse, des bars à tapas et restaurants aux boutiques ouvertes dans des rues qui ne désemplissent pas, où une animation perpétuelle fait de cet arrondissement l’un des plus agréables pour sortir ou déambuler.
Ce quartier est non seulement celui des restaurants mais encore celui des monuments historiques.

Petite histoire du quartier des Autrichiens

C’est sous le règne de l’empereur Charles Quint, héritier de la maison de Habsbourg, “roi des Espagnes” sous le nom de Charles Ier en 1516, puis couronné empereur des Romains en 1530, que le quartier médiéval fut profondément modifié et réhabilité. En 1561, le fils de Charles Quint, Philippe II, y établit sa cour pour différentes raisons. D’abord pour la situation centrale de ce quartier, ensuite parce qu’il lui permettait de s’éloigner de l’archevêque tout-puissant de Tolède, enfin parce qu’une abondante eau souterraine y circulait.
A cette époque, la population de Madrid passe d’environ 15 000 à 100 000 habitants en un siècle. Le plan urbanistique médiéval est mis à bas, on ouvre de grandes rues et de larges artères pour des raisons sanitaires et d’agrandissement des demeures : le centre-ville de la capitale espagnole entre dans une ère moderne.

Un quartier central réorganisé

C’est sous le règne des monarques autrichiens que les vieilles murailles médiévales sont mises à bas afin d’ouvrir la ville à l’afflux grandissant de la population urbaine. La Plaza del Arrabal, désormais nommée Plaza Mayor est alors aménagée. On construit des hôpitaux, des orphelinats, des hospices, des églises et des couvents. Les moyens manquent, si bien que l’urbanisation se fait davantage à la méditerranéenne qu’à l’Autrichienne, de façon un peu chaotique. C’est alors que fut promulguée par le roi la loi dite “regalia de aposento”, dont le but était de forcer les propriétaires de logements de plus d’un étage à en céder un à une famille de courtisans.
Se développèrent alors naturellement les “casas a malicia” dont l’étage était dissimulé pour éviter le tribut qui semblait injuste. Près de la rue de Segovia se trouvent encore quelques maisons “a malicia”.

Un quartier d’une beauté étonnante

Outre son aspect historique, le quartier des Autrichiens interpelle par la beauté de son architecture et l’étonnante profusion de ses monuments. Eglises, palaces, monuments sublimes, places formidablement agencées, le visiteur ne peut s’y égarer sans s’y émerveiller tout en même temps.
Ancienne demeure des rois espagnols de Charles III à Alphonse XIII, le Palais royal est l’un de ces bijoux architecturaux. Le Palacio real n’est plus la demeure officielle des monarques mais il est encore utilisé dans le cadre de fonctions protocolaires. Comptant parmi les plus vastes palais royaux du monde, sa superficie est presque deux fois plus importante que celle du château de Versailles ou du palais de Buckingham.
Pour ce qui est des monuments religieux, la cathédrale de l’Almudena, dont la construction a été achevée en 1992, vaut le détour. Le Couvent des Descalzas Reales est, quant à lui, beaucoup plus ancien, fondé en 1559 par Jeanne d’Autriche, fille de Charles Quint et d’Isabelle de Portugal. Édifice de facture classique qui accueilla les Franciscaines et demeure une nécropole royale, c’est aujourd’hui un musée qui abrite des oeuvres d’art majeures.

Los Austrias, un quartier madrilène animé

A proximité de la Puerta del Sol se trouve la Plaza de la Villa qui demeure l’un des ensembles monumentaux les mieux conservés de Madrid. Jusqu’à une époque récente, il abritait la mairie de la capitale espagnole. C’est dire si le quartier dit des Autrichiens est au centre de toutes les attentions : politiques, culturelles et touristiques.
Là, se trouvent des bars à tapas typiques où Madrilènes comme étrangers se retrouvent avec plaisir dès que la fraîcheur su soir s’installe. La Plaza Humilladero est l’une des plus célèbres pour s’offrir un apéritif réconfortant, après avoir longuement et gaiement déambulé dans les rues du plus émouvant quartier de la ville. Assis en terrasse, on peut continuer d’admirer les beautés architecturales, en l’espèce de l'Église San Andres et du Museo de los Origenes.
Un peu plus loin, la calle Cuchilleros loge le plus ancien restaurant du monde, le Botin, dont la réputation n’est plus à faire.
Plus loin, le Marché San Miguel, construit dans le style d’Eiffel, accueille lui aussi de nombreux bars et restaurants. Mais ce sont encore les boutiques qui font la réputation de ce quartier propice aux rencontres et aux déambulations. Ici une chocolaterie, plus loin un magasin de prêt-à-porter. La flânerie culturelle n’empêche pas, entre une visite du jardin del principe de Anglona et de la plaza de Herradores, de s’intéresser à la mode espagnole.
Vous l’aurez compris, le “barrio de los Austrias” est un incontournable des séjours madrilènes. Que vous aimiez l’architecture, l’art culinaire, la culture ou seulement vous promener aux abords des bâtiments somptueux, dans les petites rues tortueuses, ou vous mêler à la foule joyeusement pressée d’aller s’asseoir en terrasse, vous trouverez votre bonheur. Et cela, à quelques minutes à pied de la Place d’Espagne où se trouve votre hôtel.

Los austrias madrid 9hotel cason del tormes
Los austrias madrid 9hotel cason del tormes
Quick Response Code