9Hotel Casón del Tormes, un hôtel près du Palacio Real de Madrid

Non loin du Palais Royal de Madrid, un hôtel bien placé

Résidence officielle des rois d’Espagne, bien qu’ils lui préfèrent aujourd’hui le Palais de la Zarzuela, le Palais Royal de Madrid (Palacio Real) est l’un des plus extraordinaires d’Europe occidentale. Un peu moins vaste que le Palais du Louvre mais de taille plus importante que le Château de Versailles ou le Palais de Buckingham, il fut bâti sur les ruines de l’Alcazar Royal par le roi Philippe V. Il est notamment l’oeuvre de l’architecte Juan Bautista Sacchetti.

L’ancienne demeure de la famille royale

S’il n’a plus aujourd’hui de fonctions que protocolaires, le Palacio Real compte toujours au nombre des résidences royales d’Espagne. Ayant accueilli les rois d’Espagne depuis Charles III jusqu'à Alphonse XIII, il paraît trop grand aujourd’hui pour que les monarques l’habitent à l’année, mais accueille près d’un million et demi de visiteurs chaque année. Parmi les plus de 3000 pièces du palais, la remarquable Salle du Trône est l’une des plus spectaculaires.
A côté de la chapelle royale se trouve toujours une pièce connue sous le nom de “bureau d'Azaña”, en souvenir du président de la Seconde République espagnole qui habita le palais. Cet édifice spectaculaire, qui fut remanié par les monarques successifs, abrite des oeuvres d’artistes de premier plan, tels le Caravage, Velázquez, Francisco de Goya ou encore Tiepolo. Mais encore d’autres collections de mobilier ou d’artisanat sont présentes dans les nombreuses salles du palais, allant de la porcelaine à l’armurerie royale, en passant par l’argenterie et l’horlogerie. Ce sont trois siècles d’histoire royale espagnole que nous racontent les richesses du Palais Royal.

Petite histoire du Palacio real de Madrid

Bâti sur les ruines de l’Alcázar Royal, forteresse tout d’abord destinée à protéger les monarques arabes des incursions chrétiennes contre la capitale Tolède, avant que les rois chrétiens d’Espagne ne s’en emparent et en fassent leur propre forteresse, le Palais Royal a été édifié entre 1738 et 1745, à la suite de l’incendie de Noël 1734 qui ravagea l’Alcázar, faisant l’affaire du roi qui le trouvait froid et désuet. Sinon certaines structures et les fondations, le roi Philippe V ne laissa pas pierre sur pierre de l’ancien édifice, profitant de “l’heureux incendie” pour rebâtir un palais à son goût, plus monumental encore. Son successeur Ferdinand VI devait en achever les travaux.
Ceux-ci avaient d’abord été confiés à l'architecte Filippo Juvarra, qui s’était inspiré des travaux du Bernin au Louvre pour proposer un projet monumental. Mort avant que d’avoir pu le concevoir, c’est son disciple Juan Bautista Sachetti, un autre italien, qui prit la relève.
Il éleva ainsi un bâtiment de plan carré organisé autour d’une cour, entièrement bâti en granit, en pierre blanche de Colmenar et rehaussé de marbre pour les reliefs et les motifs. Au fil des règnes et des changements de mode, des améliorations furent apportées, des statues furent évacués, ainsi qu’un certain nombre d’oeuvres d’art, qui ont trouvé place au musée du Prado, et jusqu’au grand escalier que Charles IV préféra faire déplacer, à la mort de son père, que de déménager ses appartements.

Un palais aux mille richesses

Sans parler des merveilleux Jardins de Sabatini qui bordent le Palais au Nord, celui-ci recèle une très riche collection d’oeuvres, dont l’ensemble des quelques 3000 pièces n’est pas des moindres. Il est possible d’en visiter cinquante gratuitement du lundi au jeudi.
Couronnée par la magnifique fresque de Tiepolo qui en orne le plafond, la Salle du trône (Salón del Trono) est tapissée de velours de Gênes cramoisi, le trône lui-même étant entouré de quatre lions dorés.
L’Armurerie Royale qu’abrite le palais est considérée comme l’une des plus riches au monde, rassemblant armes et armures des rois de Castille et d’Espagne depuis le XIIIe siècle. Il convient encore de visiter l’étonnante salle des Miroirs ; la salle des Colonnes ; la salle des Hallebardiers ; la salle des Porcelaines ainsi que la Chapelle Royale et la chambre du roi.
En lui-même, le palais a été décoré par les plus grands artistes de leur époque : Goya, Velázquez, El Greco, Pierre Paul Rubens, Mengs ou Le Caravage. Quant au peintre napolitain Corrado Giaquinto, on lui doit de nombreux ensembles de fresques et notamment celles de la Chapelle royale et de l’Escalier d’honneur. C’est dire si les artistes italiens furent actifs à la cour d’Espagne et responsables d’une partie importante des arts monumentaux et décoratifs de la demeure des rois espagnols. Situé non loin de la Place d’Espagne et près des principaux musées d’art de la ville, le Palacio real est l’une des premières places touristiques de Madrid.

Réunir une telle collection d’art était une gageure pour une famille. Avoir permis qu’elle trouve place dans un musée d’art national, afin que le plus grand nombre puisse jouir de sa valeur, est un fait remarquable qui mérite les distinctions qu’a reçues la baronne Carmen, mais surtout une visite appuyée des salles du musée.

Adresse : Palacio Real, Calle Bailén, s/n, 28071 Madrid

Telephone : +34 914 54 87 00

Site Web : https://www.patrimonionacional.es/

Palais Royal madrid 9hotel cason del tormes
Palais Royal madrid 9hotel cason del tormes
Quick Response Code